SERGIO SPORT

16e de finale retour LDC/ Historique! L’AS Togo Port passe l’écueil soudanais

Vainqueur 2-0 à Lomé lors de la manche aller des 16e de finale de la ligue africaine des champions, l’AS Togo Port a passé ce soir, l’écueil soudanais à Khartoum. Défaits 3-1, Ayivi Ekuevi et ses poulains écrivent l’histoire.

Une qualification en phase de poules de la plus prestigieuse des compétitions africaines qui fut le Togo depuis 21 ans. Et pourtant, ce fut éprouvant!  Les Soudanais d’Al Hilal trouvent la faille dans la défense togolaise dès la 4e minute. L’intenable Giovane Ambrosini trompe le goal Klomégan Jean-Robert sur une erreur de marquage de la défense togolaise.

Quatre minutes plus tard, Kissimbo Hunlédé Ayi rétablit la jonction, un beau but qui valait son pesant d’or. Les Portuaires passent à côté de l’aggravation du score à la 21e minute, sur une action mal négociée par Bemba Aboubacar.

En ce moment en direct

Le plus dur commence pour Issifou Bouharana le capitaine de l’AS Togo Port et sa troupe lorsqu’à la 33e minute, Djadja Ablamvi, écope d’un second carton jaune suite à une faute de débutant sur un joueur d’Al Hilal qui filait vers la surface de réparation. L’AS Togo Port réduite à 10, subit la pression des soudanais mais ne rompt pas. 1-1, c’est le score à la pause.

Du retour des citrons, la défense togolaise cède sous la pression des joueurs d’Al Hilal à la 61e minute par le biais d’Abdelrhamane S. 2-1 pour Al Hilal. Les 65 mille spectateurs présents au stade  de Khartoum commencent à y croire. À la 82e, Kissimbo Hunlédé avait la balle de l’égalisation mais il préfère servir son compère Sewonou Élie qui était en position de hors-jeu.

La sanction est presque immédiate pour les Portuaires qui encaissent le 3e but, oeuvre de Basheer à la 85e minute. Les dix dernières minutes ont été un véritable enfer pour les togolais qui font preuve d’une belle solidarité. Klomégan Robert a notamment sorti le grand jeu à certains moments clés du match.

L’arbitre ougandais Brian Nsubuga, approximatif dans ses décisions, après 4 minutes de temps additionnel, finit par siffler la fin de la rencontre, au grand bonheur de l’équipe togolaise qui laisse éclater sa joie dans un stade où régnait un silence de cimetière… L’objectif étant atteint.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.