SERGIO SPORT

Foot féminin/Woédikou Apéafa, le reflet d’une passionnée de foot

Rangé dans les tiroirs il y a quelques années, le football féminin refait surface depuis deux saisons maintenant. Nombreuses sont les pratiquantes de cette discipline dans notre pays au rang desquelles Woédikou Afi Apéafa plus connue sous le prénom “Mafille”, que nous vous invitons à découvrir…

Togolaise, Woedikou Afi Apéafa connue sous le prénom ‘’Mafille’’ est originaire de la région des plateaux. Unique fille de sa mère, Apéafa aujourd’hui universitaire a poussé ses premiers cris le 15 juillet de l’année 1994. Jeune, elle découvre le football, s’y attache et écrit les pages de son histoire avec ce sport.

Son parcours

Le choix du football s’est fait depuis le jeune âge. Comme tout enfant de son âge, “Mafille” pratique le football dans le quartier avant de faire le pas vers un club. En 2005, Apéfa intègre l’équipe masculine Bamudas pour tenter de faire ses preuves. L’ardeur de la passion ne pouvant se contenir, la jeune fille décide d’évoluer au sein d’une formation féminine afin d’avoir plus de chance de disputer des compétitions. C’est ainsi qu’elle découvre le club de football féminin Esperanza FC.

En 2009, Apéafa commence au sein de ce club aux côtés de ses aînées. Au début, Apéafa évolue comme milieu offensif avant d’être mutée au poste d’attaquante. En quatre années, elle a su allier passion, talent, courage et ténacité lors des matchs et quelques compétitions. En 2012, elle fit son entrée à Athleta FC, l’un des grands clubs de la capitale Lomé. Capable de s’adapter aux postes à elle attribués, la jeune fille joue d’abord comme milieu extérieur droit et milieu extérieur gauche. Dotée d’une bonne technique, elle use également de son intelligence dans le jeu pour dominer ses adversaires

En ce moment en direct

Dans son évolution, elle finit par gagner la confiance du staff technique pour occuper le poste d’attaquante. A Athleta où la joueuse évolue jusqu’à ce jour, elle a gravi les échelons et a réussi à se faire remarquer par ses prestations. Avec le soutien de sa famille, des proches et du public sportif Woedikou Afi travaille d’arrache-pied et est récompensée par une première convocation en équipe nationale. Pour sa première en 2015, dans le cadre des éliminatoires de la CAN féminine, elle n’a pas eu la chance de faire parler son jeu car le Togo s’est désengagée de la compétition.

Les compétitions féminines étant rares, il a fallu attendre trois bonnes années pour que le Togo engage ses filles dans un tournoi international. Il s’agit du tournoi de l’UFOA B (union des fédérations ouest-africaines zone B). L’année dernière, en trois rencontres disputées, elle a inscrit un but sur penalty face au Nigeria.

Cette année, l’attaquante Apéfa a réalisé des performances malgré les faibles résultats de l’équipe nationale togolaise et c’est à juste titre qu’elle est rentrée le 14 mai dernier avec le prix de meilleure joueuse du match qui a opposé les Éperviers dames aux Lionnes de la Terenga.

Meilleure buteuse du championnat ces deux dernières saisons, (32 réalisations lors de l’exercice qui a pris fin il y a quelques semaines), Apéafa a remporté quelques distinctions,  le prix de la meilleure joueuse en 2018 lors des Trophées FTF, le prix de la meilleure joueuse du tournoi CECAME entre autres.

Elle a pour idole, Cristiano Ronaldo et apprécie Emmanuel Adebayor. Apéafa consacre aussi du temps à ses études. Son rêve est de décrocher un contrat hors du Togo pour tester son potentiel et faire une carrière professionnelle. Des ambitions bien nourries pour cette jeune fille qui veut sortir du cadre de la simple passion et crever l’écran.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.