SERGIO SPORT

D1/J22: Lutte inachevée teintée de violences entre Portuaires et Guerriers.

Les pensionnaires de la première division nationale de football n’ont pas eu droit au repos en ce dimanche de Pâques commémorant la résurrection du Sauveur, chez les chrétiens. À la faveur de la 22 ème journée de l’exercice, l’As TOGOPORT de Lomé offrait son hospitalité à SEMASSI FC de Sokodé. Un match qui a tenu ses promesses mais émaillé de violences vers la fin.  

Il n’y a pas eu de round d’observation ce soir au stade municipal de Lomé. Cinq minutes ont suffit aux guerriers de Tchaoudjo pour ouvrir le score sur un corner tiré de la gauche et repris de la tête par un TENGUE Kossi Yves très remuant tout au long de la partie.

Piqués à vif, les dockers entreprennent de laver l’affront et multiplient les occasions de but. Successivement, HUNLEDE KISSIMBO Abel, GAZOZO Kokou et NAYO Ayéba se signalent dangereusement dans la défense de SEMASSI. Passée la tempête, la partie se stabilise et la balle voyage d’un camp à l’autre dans une atmosphère tout de même tendue. Les vingt-deux acteurs combinent bien les actions mais pèchent dans le dernier geste. C’est sur ce léger avantage de 1-0 pour Sémassi, que AMEDOME Vincentia l’arbitre central, renvoie tout le monde aux citrons.

En ce moment en direct

Du retour de la pause, l’As TOGOPORT affiche de plus belles intentions et multiplie les incursions dans le camp adverse. Sur ce, SEWONOU arme, GAZOZO frappe, BODÉ tire, mais rien n’y fait. C’est finalement sur l’un de ces boulets que survient l’égalisation quand le capitaine portuaire Issifou BOURAHANA se trouvant sur la trajectoire d’une balle venue de nul part, pousse mollement le cuir dans les buts de Yacoubou NOURIDINE, impuissant sur le coup.

Dans l’excès d’engagement, YACOUBOU Taofic de TOGO PORT écope d’un carton rouge, obligeant les siens à évoluer à 10. Dans les tribunes comme sur la pelouse, la tension monte.

Les tacles et les mots s’échangent de part et d’autre. La balle voyage d’un camp à l’autre avec son lot de danger et de spectacle. 92 ème minute, un corner exécuté de la droite vers la gauche par SEMASSI. Dans le cafouillage, la balle rentre dans les filets de KLOMÉGAN Jean-Robert mais l’arbitre siffle une sortie de but, suite à la mauvaise trajectoire du ballon. Le coup de sifflet de trop qu’il fallait pour que le vase déborde. Débandade dans les gradins.

Jet de pierres et course poursuite ont dû mettre fin à la partie alors que deux minutes de temps additionnel restaient à disputer. Portuaires et Guerriers se séparent, s’en remettant à la commission d’homologation des matches, quant au sort à réserver à la partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.